Qui est Régric ?
Introducing Régric

L’illustrateur Régric a été l’un des premiers à rejoindre le projet Arpenteur, dès ses débuts en 2011. Il a depuis fortement participé à nourrir l’univers visuel de la marque grâce à ses dessins en « Ligne Claire », le fameux style développé par Hergé pour Tintin.

Né en 1969 en Seine-Saint-Denis, il est le dessinateur de la série « Lefranc » depuis 2009 (dont « L'homme-oiseau » en 2016). Il a également publié des travaux en solo dont « Eté indien pour la Mini » en 2011.

Régric joined the Arpenteur project from its very beginning in 2011. The illustrator played a major part in enriching the brand’s visual identity thanks to his ‘Ligne Claire’ drawings, a style made famous by Hergé with ‘The Adventures of Tintin’.

Born in 1969 in Seine-Saint-Denis, he is the artist behind the ’Lefranc' series since 2009 (including ‘L’homme-Oiseau’ in 2006). He has also published solo works, including ’Ete indien pour la Mini’ in 2011.

Pouvez-vous vous présenter brièvement en tant qu’artiste, décrire votre parcours, vos influences ?

Je suis dessinateur de bandes dessinées et illustrateur. Cette passion provient d’abord des comics américains, que j’ai abondamment lus dans ma jeunesse. En grandissant j’ai découvert la Ligne Claire, avec Hergé bien sûr, mais aussi ses disciples qui ont ensuite volé de leurs propres ailes et m’ont également influencé : E.P. Jacobs (auteur de « Blake et Mortimer »), Bob de Moor (« Barelli »), Jacques Martin (« Lefranc », « Alix ») ...

Could you please introduce yourself as an artist, and tell us about your history and your influences?

I’m a comic strip artist and illustrator. This passion mainly comes from American comic books that I read abundantly in my youth. Growing up, I discovered the ‘Ligne Claire’” style, with Hergé obviously, but also his disciples who then went on to create their own art and influenced me as well: E.P. Jacobs (author of the Blake and Mortimer series), Bob de Moor (Barelli), Jacques Martin (Lefranc, Alix), etc.

J’ai toujours dessiné, et appris en autodidacte. Après mon bac, j’ai tout de suite réussi à travailler en tant que dessinateur, puis j’ai intégré au début des années 90 un studio de dessin animé, où je travaillais sur les décors, notamment ceux de “Lucky Luke”. Puis on m’a proposé mon premier projet d'album. C'était avec Jacques Martin. Il s'agissait d'une collection de livres illustrés - sans être de la bande dessinée - consacrés à l'histoire de l'aviation. Ça a été une formidable opportunité de débuter dans ce métier appuyé par Jacques Martin.

I was always drawing and taught myself. After graduating from high school, I immediately found work as a cartoonist. In the early 90s, I joined a cartoon studio where I worked on designing scenery, in particular for the ‘Lucky Luke’ series. I was then offered my first album project with Jacques Martin. It was an illustrated book collection – not a comic strip per se – dedicated to the history of aviation. It was an amazing opportunity to start in this industry with the support of Jacques Martin.

Quand et pourquoi avez-vous choisi la Ligne Claire ?

Ce style s’est en réalité imposé à moi. Je suis resté fasciné par le dessin d’Hergé, que j’ai passé des heures à décalquer dans mon enfance. Le style est clair sans être simpliste : je me suis appliqué à en étudier chaque détail, à comprendre comment arriver à ce niveau d'épuration graphique tout en gardant la dynamique du dessin.

Et puis bien sûr, il y a les histoires que j'ai trouvées passionnantes. Je les trouve bien moins manichéennes que celles des comics que je lisais auparavant.

When and why did you choose the ‘Ligne Claire’ style?

It was self-evident; the style actually imposed itself to me. I was fascinated by Hergé’s style, which I had spent countless hours tracing during my youth. It’s a clean but never simplistic style: I studied every detail of it, understanding how to get to this level of refinement without losing any of the drawing’s energy.

And of course, I found the stories captivating. Far less Manichean than the ones from the comics I used to read.

Quels sont, selon vous, les grands principes esthétiques de la Ligne Claire ?

La Ligne Claire, c’est un dessin simple avec peu de « parasites », qui consiste à garder l’essentiel pour exprimer le mouvement, l’expression des personnages, ou le décor. La couleur suit ce principe, elle est simple et en à-plat seulement.

Le dessin est à tel point épuré qu’il fait naître un débat sur l’utilisation des ombres : faut-il en mettre ou pas ? Chez Hergé, il y en a…

What are, in your opinion, the major aesthetic principles of ‘Ligne Claire’?

Ligne Claire’ is a simple drawing style with little interference. The idea is to keep the essence of the art pure, in order to better highlight movement, the characters’ expressions, or the scenery. The use of colour also follows this principle: simple and only in flat tints.

The style is so pared down that there was a debate on the use of shadows: with or without? Hergé uses them…

Avant sa mort, vous avez travaillé sur plusieurs projets avec Jacques Martin, un des collaborateurs-clé du Studio Hergé à la grande époque de Tintin.

J'ai pris contact avec lui par courrier, tout simplement. Je lui demandais ce qu'il pensait de mes travaux et s'il y avait une possibilité de travailler avec lui sur quelque projet que ce soit. C'était un peu osé de poser cette question mais j'ai eu la surprise de recevoir une longue réponse de sa part m'expliquant qu'il cherchait un dessinateur pour une nouvelle collection didactique, « Les voyages de Lefranc ».

A la fin de sa vie, il a eu des problèmes de vue, je l’ai donc assisté dans l’élaboration de ses travaux. Il m’a beaucoup appris. Nous discutions pendant des heures sur le dessin. Nous avons travaillé ensemble pendant plusieurs années, d’abord sur « Les voyages de Lefranc » consacrés à l’histoire de l’aviation dont j'ai parlé plus haut. Il était en Belgique, j’étais à Paris. Nous communiquions par fax !

Puis l’éditeur de Lefranc m’a proposé de reprendre le dessin sur les nouveaux épisodes de la série. J’en ai dessiné cinq jusqu'à présent.

Before his death, you worked on several projects with Jacques Martin, one of the key contributors of the Hergé Studio during the golden age of Tintin. How did that come to be?

I sent him a letter, as simple as that. I asked him what he thought of my work, and if we could possibly collaborate on any kind of project. It was quite bold of me to ask, but I was surprised to receive a lengthy answer, explaining that he was looking for a cartoonist for a new educational series, ‘Les voyages de Lefranc’.

Towards the end of his life, he started suffering from eyesight problems, so I assisted him in the drawing of his works. He taught me so much. We talked for hours about drawing. We worked together for several years, first on ‘Les voyages de Lefranc’ dedicated to the history of aviation, which I mentioned before. He was in Belgium and I was in Paris, we used to communicate via fax!

Then the editor of the Lefranc series asked me to take on the drawing of the series’ new episodes. I’ve drawn five of them so far.

Lorsqu’Arpenteur vous a proposé son projet, quels éléments vous ont convaincu d’y participer ?

L’élément le plus convainquant pour moi a été le travail en Ligne Claire. Car je considère que mon dessin pour Lefranc n’en fait pas partie ; c’est plus réaliste (notamment à cause du travail sur les ombres) et aussi en raison de la somme de détails qui figurent dans chaque page de Lefranc.

La thématique de l’aventure véhiculée par les vêtements me touche également. Et faire partie de l’histoire de la marque dès son démarrage a eu aussi son importance.

Jusqu’à aujourd’hui, nous avons dû réaliser une quarantaine de dessins ensemble. Les voir sur des supports différents (griffes tissées, t-shirts sérigraphiés, etc.) reste toujours étonnant !

When Arpenteur introduced you to their project, what convinced you to work with them?

The key-element in convincing me was the ‘Ligne Claire’ work. I don’t consider my work on Lefranc to be ‘Ligne Claire’; it’s more realistic (particularly due to the use of shadows), and every page of Lefranc is packed with details.

The theme of adventure conveyed through clothing was very appealing to me. Being a part of the brand’s history from the beginning also played its part.

So far, we’ve collaborated on approximately 40 drawings. Seeing them come to life on different supports (woven label, silkscreened shirts, etc.) is always a pleasant surprise!

Avant de travailler avec Arpenteur, aviez-vous déjà collaboré sur ce type de projet, non fictionnel, au bénéfice d’une image de marque ou pour de la publicité ?

Très peu. Mon travail pour les professionnels avant Arpenteur a surtout consisté en de la communication interne d’entreprise, rien qui ait été diffusé au grand public. Nous avions en revanche réalisé avec J. Martin en 2006 une publicité pour un modèle Peugeot, mettant en scène Lefranc sur la Grand Place de Bruxelles.

Before working with Arpenteur, had you ever worked on a similar project, for a brand or for an ad?

Not really. My work with professionals before ARPENTEUR mainly consisted in corporate communication, nothing for the general public. However, Jacques Martin and I made a commercial in 2006 for a Peugeot car, depicting Lefranc on Brussel’s Grand Place.

Quels sont les enjeux lorsque vous essayez de traduire un vêtement précis en Ligne Claire ?

Dans le cas de Lefranc, il s’agit de garder une belle prestance : le costume doit tomber impeccablement, avec élégance, il est à l’image du héros ! En Ligne Claire, la garde-robe des personnages est essentielle car elle reflète beaucoup leur caractère, quitte parfois à utiliser un cliché.

Pour Arpenteur, le plus difficile est de conserver les proportions du vêtement. Puis le travail sur la texture des matières est délicat, à cause des aplats de couleurs qui sont obligatoires. Dans le cas du velours par exemple, il ne fallait pas que le trait de la côte vienne perturber le reste du dessin !

What are the challenges when drawing a precise clothing item in ‘Ligne Claire’?

In Lefranc, it’s a question of presence and charisma: the suit has to fit perfectly, a reflection of the hero’s elegance! In ‘Ligne Claire’ style, the characters’ wardrobes are crucial as they say a lot about their personalities, at the risk of sometimes being cliché.

For Arpenteur, what is most difficult is to remain faithful to the garment’s proportions. Then the work on the fabrics’ texture is delicate because of the mandatory colour swathes. Taking corduroy for example, the rib should not interfere with the rest of the artwork!

Comment abordez-vous le travail sur la couleur ?

La couleur devient une difficulté quand il y en a peu. C’est le cas pour vos dessins sérigraphiés (pour des raisons techniques de superposition de couches, NDLA). Mais nous prenons cette difficulté, avec ma coloriste, comme un jeu au final.

Si la gamme de coloriage devenait illimitée, cela changerait beaucoup l’aspect du dessin et son caractère d’économie dont le style dépend énormément. Cette économie, comme la contrainte technique ou la fonctionnalité pour un vêtement, devient une partie intégrante du dessin, tout comme elle peut l’être pour le style de la marque.

How do you approach working on colour?

Colour only becomes complex to work with when there is too little of it. This is the case for your silkscreened artworks, for example (editor’s note: this is due to the superposition of layers, for technical reasons). However, this challenge has become something of a game for my colourist and me.

Using an infinite range of colours would considerably change the drawing’s aspect and its pared down nature, upon which the entire style is built. This sharpness and refinement, much like the technical constraint or the functionality of a garment, becomes an integral part of the artwork, as it might be for the brand’s style.

Les dessins de Régric pour ARPENTEUR sont disponibles en éditions limitées sérigraphiées sur notre boutique.
Voir ARPENTEUR Art dans le e-shop >>>

Régrics's exclusive illustrations for ARPENTEUR are available in limited silkscreened editions in our boutique.
See ARPENTEUR Art in the e-shop >>>